Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 08:05

Pour le réveillon du premier de l'an, un ami m'a demandé : "Si tu viens sur mes genoux, est-ce que je trompe ma copine?" Mon premier réflexe a été de lui dire que pour moi, tromper, c'est avant tout par la pensée et lui d'ajouter, dans ces cas là, je suis souvent infidèle...

Du coup je me pose la question à partir d'où manque-t-on de fidélité envers l'être aimé?
Pour bien faire, il faudrait que chaque couple en discute pour que les choses soient claires. Qu'a-t-on le droit de faire? Fait-on ce qu'on veut? Je pense que cela appartient au couple d'en décider. Mais encore faut-il oser en parler. Je vois mal mon ami demander à sa copine : " Chérie, est-ce que tu m'autorises à prendre une autre femme que toi sur mes genoux?" Du reste, la question ne se poserait pas s'il prenait une enfant sur les genoux. Du coup, l'action n'est critiquable qu'en fonction des intentions. A-t-il de bonnes intentions? Pourquoi prendre une femme sur ses genoux? etc.

Et puis d'abord qu'est-ce que la fidélité?
Selon le CNRTL, la fidélité, c'est le respect des engagements pris. Mais quels engagements? Y a-t-il un livre, un manuel qui stipule que quand on sort avec quelqu'un on s'engage à...?  Et bien non, cela n'existe pas. C'est donc bien au couple, lorsqu'il s'engage, de prendre les décisions concernant les limites de leur fidélité pour éviter toute jalousie ou sentiment de trahison.

Plus d'info :
Le film Monique avec Dupontel que je salue au passage montre à quel point on peut péter les plombs pour un objet inanimé, une poupée !


...Et, pour tout vous dire, non, je ne me suis pas assise sur ses genoux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires