Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 13:07

Pyjama hamtaro acheté à Shinjuku lors de notre dernière journée au Japon

Si vous vous imaginer qu'en vivant à Lamballe on mène une vie calme et tranquille, détrompez-vous. Les jours et surtout les nuits passent mais ne se ressemblent pas:

- Lundi :
Réveillée vers 4:00 du matin en n'ayant qu'une seule phrase à la bouche : "ça pue!" En effet, il y a non loin de là la Cooperl qui fait sans doute brûler les carcasses de cochons morts. L'odeur est incroyablement horrible...
7:00, l'allarme d'un véhicule se déclenche et sonne durant une longue minute.

- Mardi :
Réveillée vers 6:00 du matin par  le camion qui ramasse les poubelles.

- Mercredi :
Comme tous les matins, réveillée à 7h par l'angélus car nous résidons tout près de l'église Saint-Jean.
12:00, la sirène des pompiers hurle tandis que je suis tranquillement installée à peindre dehors.

- Jeudi :
Joie et bonheur, c'est le marché sur la place située à 50 m de chez nous, les marchands s'installent très tôt.
Il est quelle heure déjà?

- Vendredi :
5:00, le camion de nettoyage fait des aller-retour dans les rues de Lamballe.
6:00, le camion des éboueurs passe.
7:00, comme d'habitude, l'angélus sonne de nouveau.
15:00, un enterrement fait sonner les cloches de l'église durant une demi-heure.
19:00, comme tous les jours, l'angélus...

- Samedi :
3:00, un cinglé hurle de tout ses poumons, à moins que ce ne soit une bagarre.

...

Un mois passé à Lamballe me fait me souvenir de la quiétude des rues japonaises, où les gens, même ivres, restaient suffisamment respectueux des autres pour ne pas hurler au beau milieu de la nuit.
Ici, à Lamballe, commune de moins de 11 000 habitants, les vendredis soirs et les samedis, les gens parlent fort dans les rues, crient, se bagarrent (j'en ai vu se bagarrer à plusieurs reprises), bref, empêchent les autres de dormir.

L'autre jour, un ami peintre m'a demandé si les japonais ne sont pas comme des boeufs à tous suivre le même chemin sans réfléchir. Je lui ai répondu que ceux qu'ils considéraient comme des boeufs, je les concidèrent comme hautement civilisés.

La question de la soirée sera, vais-je réussir à passer une nuit paisible dans cette petite ville pourtant si bruyante?

O yasumi nasaï, bonne nuit...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jayce 07/03/2009 09:55

trop la classe ce pyjama !!! c'est trop la classe !! lol...

Yanou 07/03/2009 19:27


Heuuu, tu l'as pas déjà dit, avant...?