Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 11:16
Bonjour à tous,


Au programme aujourd’hui :

-visite de l’usine Meiji

-visite de l’atelier de fabrication des kokeshi

-visite d’une poterie spécialisée dans les shishi

-visite d’une fabrique familiale de donuts


Tatouages Yakuza :
Sans aucun rapport avec la visite, la guide nous explique l’histoire des tatouages à Okinawa. Il y a 25 ans, les yakuza sont venus à Okinawa et ont menacé les femmes et les jeunes filles de les emmener de force au Japon si elles n'étaient pas tatouées. Effrayées, ces femmes ont donc participé à l'essor de l’art du tatouage sur l'île d’Okinawa. Cette histoire explique pourquoi cet art est devenu si populaire. Dans les bains chauds municipaux, l'entrée est encore interdite à tout homme couvert de tatouage, ces yakuza, des criminels qui gèrent les tripots, la prostitution et la drogue, ne sont évidemment pas les bienvenus dans les lieux publics où ils risqueraient de semer la panique.


Usine Meiji


undefined

Nous arrivons à l’usine Meiji. Fabrique de lait, de crème glacée et de yaourts japonais.

Il existe trois fabriques Meiji au Japon. Mais ici, aucun produit ne contient du thé vert, parce que les habitants d’Okinawa n’aiment pas cela. Moi non plus !!!

Nous entrons dans une salle de conférence. On nous passe un film et la guide nous explique que nous ne pouvons pas visiter l’usine pour des raisons d'hygiène. Nous faisons donc la visite guidée au travers de caméras de surveillances haute-technologie. La fabrique de crème glacée ne fonctionne pas. Le responsable nous explique : nous sommes en hiver, les japonais ne consomment pas de glace en cette saison. C’est un peu décevant. J’aurai aimé voir cela de près...

Un petit pack de café au lait nous est gracieusement offert. 
undefined


Poupées Kokeshi
 
undefined

Les poupées Kokeshi, typiques d’Okinawa, sont fabriquées par des personnes handicapées.




Poteries
undefined

Je suis un peu déçue par la poterie, je n’y vois personne en train de travailler. Les shishi semblent fait dans des moules, j’en achète quand même quelques uns parce que je les trouve sympathiques. J’en prends aussi des "sans peinture" que je peindrai moi-même...


Fabrique de donuts, vous avez dit « do not » ?

undefined

Saataa andagii, nom donné aux beignets d'okinawa.

Là encore nous ne verrons pas la fabrication des produits mais une salle de travail vide parce qu’ils font les donuts très tôt le matin. Ce qui est assez surprenant ici c’est que je m’attendais à des donuts et que je me retrouve face à de l’apple pie parfumé à la cannelle, des gâteaux de riz fourrés à la pâte de haricots rouges, des pancakes au gingembre et des beignets sans trou qu’ils appellent donuts...

Celui-ci par exemple est en fait un pancake au tarot (d'où la couleur) cuit d’un seul côté (le côté cuit est à l'intérieur) et fourré à la pâte de riz légèrement sucrée. C’est collant, légèrement gluant, assez surprenant en fait.
 

Nous retournons au car, un peu déçus quand même, mais ayant appris plein de choses comme : savez-vous pourquoi les samouraïs se rasaient le haut du crâne ? Pour être clair voyant. Déjà, ça leur évitait d’avoir des cheveux dans les yeux, et l’on dit aussi que cela permettait à leur esprit de mieux circuler car, selon les croyances bouddhistes, il y a un point de chacra situé juste sur le haut du crâne...

Les femmes de samouraïs, quant à elles, se teignaient les sourcils et peignaient leurs dents du dessus en noir pour qu’on les distingue des autres femmes et qu’on leur montre du respect.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yanou - dans Okinawa
commenter cet article

commentaires