Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2008 4 24 /01 /janvier /2008 18:33

undefined
Repérage :

Après être retournée à la mairie pour refaire mon changement d'adresse, je suis allée la semaine dernière à pied en direction de la gare de Yokohama où je demande mon chemin à un très serviable jeune homme qui va se renseigner pour moi au point i. Comme à l'accueil du point i elles ne trouvent pas le renseignement, il va vers le téléphone public et cherche dans l'annuaire la "Human Academy". Finalement il trouve l'adresse et m'accompagne jusqu'au bâtiment. Là, au 3ème étage, je dis que je souhaiterais prendre des cours de japonais car, comme me l'a indiqué un des responsable de l'institut franco-japonais de Yokohama, ici, à la Human academy, on donne des cours de japonais entièrement gratuits. On me demande de bien vouloir m'asseoir et de patienter pendant qu'un monsieur arrive avec des documents en anglais que je dois remplir. Les cours sont gratuits, mais je dois passer un test de niveau le 22 janvier... Pour savoir si je serai avec les débutants ou les confirmés. Etant donné que pour le mois de janvier il n'est prévu que des cours pour confirmés (soit un cours de 2h/semaine), j'espère ne pas être classée comme débutante... Et dire qu'à Kyoto j'avais la possibilité de prendre 15 cours par semaine !...

Test d'aptitude pour cours confirmés:

Le 22 janvier j'ai donc dû retourner à la Human Academy pour passer un test d'aptitude. L'enseignante parle vite et articule peu (moins que la plupart des japonais) ce qui fait que je ne comprends pas toutes les questions. Du coup, c'est difficile d'y répondre. Elle me dit donc que je dois être avec les débutants le mardi matin.
Ensuite je passe un test avec un petit groupe de japonais qui articulent extrêmement bien, du coup, je réponds à toutes les questions et ils me demandent de venir au cours du jeudi soir, avec les confirmés...
La professeur apprend cela et me dit qu'apparemment je suis au milieu, je peux donc venir aux deux cours...
Le test était prévu de 19h à 20h30, mais à 19h30 c'est déjà terminé. Je fais alors la connaissance de trois français dont une bretonne avec lesquels je vais boire un verre et par la même occasion échanger d'intéressantes informations.

Cours confirmés :

Le 24 janvier, je vais aux cours pour confirmés. Pas de romaji (écriture latine) tout est en hiragana, katakana et kanjis... Je suis tout d'abord perdue parce que ça va trop vite, j'essaie de prendre des notes, puis je me rends compte qu'il y a un livret par étudiant sur les tables avec la leçon à l'intérieur ...
Je trouve les phrases complexes et les explications floues parce qu'ils se refusent à utiliser l'anglais pour que l'on comprenne. Au bout de 45 min, la leçon s'arrête, on nous fait circuler une photocopie pour qu'on y inscrive nos appréciations quant à cette prestation.
Puis, c'est un deuxième professeur qui arrive et présente l'autre moitié de la leçon. Là j'ose poser des questions et tout le monde me regarde bizarrement, je n'avais pas eu le temps de voir que dans le fascicule il y a aussi le vocabulaire. Malgré tout je trouve cela intéressant, l'enseignante nous offre un biscuit venant de sa commune natale. Nous devons nous poser des questions les uns aux autres puis y répondre .
A la sortie des cours, je discute avec Florian (un des français) qui me dit qu'il ne pense pas continuer les cours.
Il est vrai que je trouve ces cours difficiles et pas forcément efficaces.

Test d'aptitude pour cours débutants :

Le 29 janvier je retourne à la human academy pour passer le test pour débutants. Il n'y a pas de différences entre le test pour débutants et le test pour confirmés. Les questions sont les mêmes.

Cours débutants :

Le cours est uniquement en hiragana. On nous a distribué au préalable des copies des hiraganas et de leur prononciation. C'est un cours déjà bien compliqué pour les débutants, mais je pense que le test aura permis aux professeurs de connaître le niveau des élèves.

Petit cours de japonais entre nous :

Dans la plupart des livres, j'ai appris de longues phrases qui peuvent être remplacées par des courtes.

Exemple :
Moo itchi doo itte ittadaskemasse ka = Pouvez-vous répéter s'il vous plait? 
Que l'on peut facilement remplacer par : Moo itchi doo itte koudasai = répétez encore une fois s'il vous plaît.
Ou, encore plus simple : itte koudasai = répétez s'il vous plait.

Dans plusieurs cas, j'ai remarqué avoir appris des phrases bien compliquées. Pour aller à Tokyo (par exemple), au lieu de demander à un passant : 
Sumimasen, Tokyo wa doko desu ka = Excusez-moi, Où est Tokyo? 
La personne répondra généralement en montrant simplement la direction. 
Dites plutôt : Sumimasen, Tokyo e ikitai = Excusez-moi, j'aimerai aller à Tokyo.
Dans ce deuxième cas, il m'est arrivé à plusieurs reprises que la personne m'escorte jusqu'au train ou jusqu'au bout de la rue. Dans ce cas là, elle demandera : Issho ni ikimasu ka = Voulez-vous que je vous accompagne ? Ce qui est très pratique et convivial.

Lorsque vous demandez votre chemin ou l'heure, n'oubliez pas de dire Ima.
Ima wa nan ji desu ka = en ce moment, quelle heure est-il?
Ima wa doko desu ka = (Maintenant,) où sommes nous?
Ima = maintenant. Si vous ne le dites pas, les gens vous répondront : Ima ? Au cas où vous vouliez demandez où nous serons dans quelques instants, dans le train par exemple ou si vous montrez une carte.
Pour l'heure, je ne comprends pas trop la précision. Mais il faut dire que la forme future des verbes n'existe pas en japonais. D'où la précision : Ima sugu ikimasu = (maintenant) j'arrive tout de suite.

Partager cet article

Repost 0

commentaires