Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 17:38
Nous partons ce soir pour Kyoto, j'ai trouvé, grâce au lien Internet que Toya m'a donné, des billets pour 4500 yens l'aller simple dans un bus, cette fois, avec des toilettes.


http://translate.google.com/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.sunshinetour.co.jp%2Fbus%2Ftokyo-kyoto%2Findex.html&langpair=ja%7Cen&hl=fr&ie=UTF-8

Pierre veut que nous arrivions avec trois heures d'avances à la gare de Yokohama. En rouspétant un peu, je le suis.

Arrivés à la sortie Est : higashi deguchi, nous faisons le tour des arrêts de bus. Nous trouvons l'arrêt qui indiquant Kyoto, mais, étonnamment, l'horaire et la compagnie ne correspondent pas au billet...


J'essaie alors de me renseigner auprès de différentes personnes qui ne semblent pas être qualifiées en la matière. Au bout d'une heure, je finis au poste de surveillance de la gare où je demande s'il est possible qu'ils vérifient sur le site Web dont l'adresse est inscrite sur mon billet si le bus s'arrête bien à Yokohama. La réponse est oui, mais l'horaire cloche. Le surveillant nous conseille de demander au chauffeur du car qui part pour Kyoto.

Vingt minutes après, le surveillant revient nous chercher avec, à la main, un document imprimé. Il m'explique que l'arrêt pour ce car n'est pas ici, mais à la sortie Ouest : Nishi Deguchi...

Nous partons avec nos cent kilos de bagages pour traverser la gare.

Sur le chemin, deux jeunes nous aident à trouver notre route. La jeune femme, adorable, s'arrêtera une bonne dizaine de fois pour demander à diverses personnes où se trouve l'arrêt du car.

Au bout d'une bonne demi-heure, nous trouvons finalement l'arrêt. Une foule de personnes attend. Des gens, portant des vêtements à l'effigie de différentes compagnies de transport crient pour annoncer les bus qui arrivent. Ils appellent les retardataires, les cherchent.

Nous nous faisons enregistrer puis nous attendons, dans la nuit froide.

Quelqu'un nous appelle : "Berutan san !" C'est nous. Il nous conduit sur un trottoir où le bitume est remplacé par de la terre et des buissons. Nous devons franchir une petite barrière en métal avec les grosses valises. On nous demande de nous dépêcher. Nous finissons par monter dans le car où tout le monde semble déjà dormir. Il est 23h51.

Le conducteur parle avec une voix douce. Il annonce les différents arrêts. Au total, nous ferons deux poses avant d'arriver à Kyoto.

Pierre descend et tombe sur un distributeur de frites !

Les conducteurs vérifient le moteur et l'état général de ce car Mercedes à chaque arrêt.

Sur la route, je cauchemarde et me réveille parfois en sursaut car le conducteur roule vite, surtout dans les virages.

À six heures, enfin, nous arrivons, des valises dans les mains et sous les yeux...

Partager cet article

Repost 0
Published by Yanou - dans Yokohama
commenter cet article

commentaires