Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 19:50
Bonjour à tous,

Ce midi j'ai rendez-vous devant la Tour de Tokyo avec M. Stéphane Péan, adjoint PDG de Peugeot - Citroën et de l'Association des Bretons du Japon.

La tour de Tokyo, c'est en fait elle que j'avais photographiée l'autre jour en remarquant qu'elle ressemblait à la tour Eiffel!
Et plus qu'une simple ressemblance, les japonais se sont servis de ça pour vendre en souvenirs les mêmes reproductions que celles de notre tour Eiffel avec simplement marqué "Tokyo Tower" sur des Tour Eiffel argentées, dorées, sous la neige...

M. Péan m'invite dans un restaurant de soba (vous savez, ces nouilles que les japonais font avec de la farine de sarrasin) où nous échangeons quelques propos.

ID-Tokyo-web.jpg
Interview :
Ryoko : Tout d'abord quelques questions personnelles :
Pourquoi vivez-vous au Japon?
M. Pean : Un vieux rêve qui date de 1997, année où je suis allé pour la première fois au Japon ... invité par une Japonaise avec laquelle je me suis marié à Saint-Malo en 1999.

Quelles sont les différences entre le Japon que vous aviez imaginé et le Japon que vous avez découvert en arrivant?
Difficile à dire. Le Japon se découvre lentement avec beaucoup de perturbations et de remises en cause. Je ne suis même pas sûr de pouvoir comprendre ce pays complètement ...
 
Que pensez-vous des paysages ainsi que de l'urbanisme Japonais ?
Contrairement à l'esprit occidental, les Japonais mélangent les genres et tout évolue rapidement sans nostalgie. La culture traditionnelle se mélange au modernisme le plus radical. Les quartiers géants futuristes côtoient les parcs et jardins traditionnels. Les Japonais aiment aussi représenter le changement des saisons. Leur regard sur la nature est très artistique ...

Qu'aimez-vous, ou qu'est-ce que vous n'aimez pas au Japon ou chez les Japonais?
Je trouve que les hommes, contrairement aux femmes, sont assez effacés. La société japonaise est très cloisonnée. Les identités des gens sont avant tout collectives, il est donc très difficile pour un étranger (pour les Japonais aussi) de passer d'un milieu à un autre. Mais les réseaux sociaux se développent au Japon (voir Mixi) ...

Quel est l'évènement qui vous a le plus marqué depuis votre arrivée au Japon?
Les tremblements de terre. J'en fais parfois des cauchemars. J'ai été marqué par celui de l'été 2005 : je ne pouvais pas tenir debout, au 2ème étage d'une maison individuelle.  

Trouvez-vous qu'il y a ou non des point communs entre le Japon et la Bretagne?
Nous sommes très différents mais avons des points communs : les traditions toujours vivaces et réinventées, la mer, un passé rural, une volonté de se projeter en avant.

Est-il difficile pour un occidental de s'adapter au rythme de travail des Japonais?
Méfions nous. Les Japonais restent tard au travail pour des raisons avant tout culturelles (relation à la famille). Ils sont en réalité très peu productifs ... L'entreprise joue surtout un rôle social.  

Avez-vous eu des difficultés à vous adapter à l'art culinaire japonais?
On s'habitue très vite. Il y a aussi des restaurants de grande qualité à Tokyo et pas seulement des fast - food japonais.

Les bonnes KRAMPOUEZH   MAM - GOZ vous manquent-elles?
La cuisine française en général et la cuisine bretonne en particulier. Vivement noël, retour en Bretagne ... 

Ensuite en rapport avec l'association :
Qu'est-ce qui vous a motivé pour devenir président de l'association des Bretons du Japon?
Nous avions décidé de monter une association loi 1901 pour faire la promotion de la Bretagne au Japon et créer des liens entre notre région (comprenant la Loire-Atlantique) et le Japon.  

Quels sont vos projets pour l'association des Bretons du Japon?
Nous avons lancé plusieurs commissions. Jumelage : pour promouvoir de nouveaux échanges entre collectivités locales.  Networking : pour faciliter les relations professionnelles entre individus.  Culture : pour promouvoir notre identité culturelle auprès des Japonais. Communication : pour échanger entre adhérents et non adhérents, Bretons et Japonais lors d'événements.

L'association des Bretons du Japon va-t-elle soutenir un projet culturel et artistique cette année?
Très probablement. En février prochain lors de la Chandeleur fêtée à l'Institut Franco - Japonais de Yokohama, nous allons mettre en avant une artiste bretonne de talent qui présentera ses oeuvres. Des contacts sont en cours parallèlement avec l'association COULEURS DE BRETAGNE.
Doit-on laisser aux lecteurs de ce blog deviner qui peut bien être cette artiste ?  
 
A bientôt sur Tokyo.
Stéphane Péan
http://bretonsdujapon.wordpress.com/
 
Après être sortis du restaurant, M. Péan me montre ceci dans une boutique. Savez-vous ce que c'est?
biscuits.jpg

....De bons gâteaux bretons (fabriqués au Japon) au caramel et beurre salé de Bretagne!! C'est écrit dessus en haut en katakana : Berutaniu !!!
M. Péan me fait d'ailleurs remarquer qu'ils ont situé la provenance des gâteaux (marquée par un point sur la carte, mais peu visible ici) un peu en dessous de la Bretagne...

Partager cet article

Repost 0
Published by Yanou - dans Tokyo
commenter cet article

commentaires