Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 20:03

Aujourd'hui nous avons décidé de faire quelques musées. Nous trouvons donc une place de parking près du musée municipal d'Okinawa. Dans le parking qui peut accueillir environ 10 voitures, se trouve un petit box avec une japonaise d'installée à l'intérieur. Nous devons lui donner les clefs du véhicule, puis elle nous donne un reçu. Par précaution, Natalie lui donne les clefs de son autre voiture...

Musée municipal d'Okinawa :

Nous entrons dans ce musée entièrement gratuit où nous découvrons des poupées réalisées par Mr Joki Henna, fabricant de petites poupées d'Okinawa en bois et articulées. L'exposition présente des scènes de vies d'un ancien village d'Okinawa.

Je découvre une multitude d'insectes. Je dessine un タイワンカブトムシ.


Musée préfectoral d'Okinawa :

undefinedLe deuxième drapeau représente le drapeau d'Okinawa, un rond rouge dans un cercle rouge.
A l'intérieur, je me fais remarquer parce que je dessine cette tête de dragon qui était avant au château Shuri. On me propose gentiment une chaise.

Je prends la photo de cet ancêtre de la télévision, un gardien me demande gentiment de ne plus en prendre.
undefined
C'est bien pratique de pouvoir dessiner dans un endroit où l'on n'a pas l'autorisation de prendre de photos...

Un peu plus loin, je m'apprête à dessiner une urne.

Avant de commencer, je pose mon carnet de note sur la vitrine. Et, oh, surprise, elle n'est pas fermée sur le dessus ! Mon cahier tombe derrière la vitre ! Un garde arrive en courant, voit le cahier, me demande d'attendre là et part donner un coup de fil. Pendant ce temps, deux étudiants arrivent dans la salle, l'un voit le cahier et le montre du doigt en rigolant, puis me regarde. Et oui, c'est bien le mien...
Cinq minutes plus tard, un homme en bleu de travail viendra, armé d'un crochet manifestement fabriqué avec un vieux porte-manteau pour pouvoir attraper l'objet du délit ...

Repost 0
Published by Yanou - dans Okinawa
commenter cet article
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 11:23
... Ce sont les bretons...

Aujourd'hui nous sommes allés au Jusco, grand centre commercial de Naha où j'ai pu trouver un jouet pour enfants, surprenant...

undefinedUne petite crêperie pour jouer à la vendeuse de crêpes!!!

Et dans l'allée marchande...
undefinedUne crêperie, grandeur nature cette fois. Même à Okinawa, les bretons sont à l'honneur et attendez, ce n'est pas fini. Natalie m'emmène ensuite dans un magasin de beaux arts où je découvre :undefinedUn pinceau Raphaël ! A 15 000 Km de chez nous, les pinceaux bretons, bien qu'en maigre quantité (environ 10) et difficiles à trouver, sont présents sur cette île touristique. Prix : 6457 yens, soit 40 euros pour ce numéro 5.undefinedEt que serait un pinceau sans son support ? (2100 yens)
Repost 0
Published by Yanou - dans Okinawa
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 11:21
Bonjour à tous,

 

undefinedAujourd'hui nous allons nous balader dans l'allée marchande Kokusai, très connue à Okinawa. On y trouve tous les produits touristiques, robes "Okinawaiennes" qui ressemblent aux robes Hawaïennes… 
En fait je n'ai pas trouvé de terme français pour désigner les habitants d'Okinawa, il me semble que le terme "Okinawaien" leur va à ravir, sur cette île remplie d'ibiscus, de vêtements colorés, de palmiers et de plages.

undefined

Ici, on retrouve encore Hello Kitty déguisée en シーサーshisa (lion protecteur), en figurine りゆうそうはがさ (danseuse),エイサー eissa (danseur) ou en ゴーヤーgoya (melon amer),
undefined

Au marché, des poissons multicolores et d'énormes crustacés ornent les plats, une jeune femme nous dit d'un anglais hésitant qu'il y a un restaurant au-dessus où l'on peut préparer pour nous ces mets délicats.
undefined

Nous passons devant un vendeur de serpents : "sea snake" nous dit-il. Des serpents de mer !?
Déjà je savais qu'il y avait des requins, des méduses, des courants dangereux, mais en plus il y a des serpents dans l'eau ! Randy essaye de me rassurer, "ils ne t'attaqueront pas, sauf bien sûr si tu leur marches dessus" me dit-il. Rassurant, très rassurant...
Toujours est-il que ces serpents de mer là, sont préparés pour être mangés...

undefined

Par la suite, nous trouvons ces drôles d'objets. La vendeuse n'est pas là pour nous dire ce que c'est. J'en prends un dans les mains. Chacun émet son opinion sur ce que c'est : du bois, une banane, puis nous sentons l'objet, non ! C'est du poisson ! Je repose rapidement l'objet en me disant que côté hygiène, avoir touché du poisson fumé, ce n'est pas une très bonne idée.
undefinedPuis nous avons la chance de pouvoir assister à la découpe de ces poissons dans un autre petit magasin. De fins copeaux de poisson nous sont distribués pour que nous puissions les  goûter, et à l'unanimité, tout le monde trouve ça bon !

Repost 0
Published by Yanou - dans Okinawa
commenter cet article
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 11:19
Aujourd'hui nous allons au cap Zampa.

Pour la modique somme de 150 yens, je visite le phare. Ce qui me permet surtout d'observer la vue depuis tout en haut.
undefined
Nous tombons sur un fruit inconnu, après avoir fait des recherches, nous trouvons qu'il s'agit d'un Adan fruit, le fruit d'Adam.
undefinedUn peu plus loin, Un shisa comme je n'en ai jamais vu, immense et seul, comme quoi, la légende qui tient à dire qu'ils ne sont jamais seuls est fausse.undefined

Repost 0
Published by Yanou - dans Okinawa
commenter cet article
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 11:18
Bonjour à tous,


Randy ayant un ami pilote, il nous arrange une balade en avion pour survoler Okinawa.

Le pilote, Chris, nous emmène Gene, Janet et moi à bord d'un CESSNA. 

undefined

Nous passons au dessus de l'hôtel Nikko Alivia. Après quelques virages, je me sens nauséeuse...
undefined
Nous passons à côté du phare du cap Zampa, encore des virages, je suis malade...
undefined

Le mont Chuzan (montagne du centre) entre Yakata et Kisembaru fait 112m de haut.
Je me sens mieux.

undefined

Le château Shuri, c'est bon, le mal être est parti.

Le soir même, nous remercions Chris et sa famille en les invitant à dîner, ce qui nous permet de faire mieux connaissance avec cet américain du nord qui parle tellement vite que je ne suis pas la seule à avoir du mal à le comprendre...

 


undefined
Repost 0
Published by Yanou - dans Okinawa
commenter cet article
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 11:17
Bonjour à tous,

 

Levée ce matin à 6h pour aller à une brocante dans laquelle nous ne sommes pas entrés parce qu’il fallait que nous attendions comme les japonais à l’entrée de la base. Il faut dire que la brocante se passait dans une base militaire américaine et que, normalement, les américains ont le droit d’y rentrer à 6h30 et les japonais à 7h... Randy et ses parents décident donc de ne pas y aller et d’observer le lever du soleil depuis la plage.
Cet après-midi, nous visitons une verrerie dont les objets sont fabriqués avec du verre recyclé.

undefined


Un peu plus haut, après la verrerie, se trouve la galerie où l'on peut regarder et acheter les objets fabriqués de façon artisanale.
Ensuite nous visitons différents ateliers de poterie.

undefined
Ici, une grande pièce destinée à faire le thé.
undefined
Un grand four à poterie est construit non loin, c’est pourquoi beaucoup de potiers ont leur atelier ici.undefined
Sous un chapiteau, un commercial propose des peintures pour céramique et du matériel beaux arts.
Repost 0
Published by Yanou - dans Okinawa
commenter cet article
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 11:16
Bonjour à tous,


Au programme aujourd’hui :

-visite de l’usine Meiji

-visite de l’atelier de fabrication des kokeshi

-visite d’une poterie spécialisée dans les shishi

-visite d’une fabrique familiale de donuts


Tatouages Yakuza :
Sans aucun rapport avec la visite, la guide nous explique l’histoire des tatouages à Okinawa. Il y a 25 ans, les yakuza sont venus à Okinawa et ont menacé les femmes et les jeunes filles de les emmener de force au Japon si elles n'étaient pas tatouées. Effrayées, ces femmes ont donc participé à l'essor de l’art du tatouage sur l'île d’Okinawa. Cette histoire explique pourquoi cet art est devenu si populaire. Dans les bains chauds municipaux, l'entrée est encore interdite à tout homme couvert de tatouage, ces yakuza, des criminels qui gèrent les tripots, la prostitution et la drogue, ne sont évidemment pas les bienvenus dans les lieux publics où ils risqueraient de semer la panique.


Usine Meiji


undefined

Nous arrivons à l’usine Meiji. Fabrique de lait, de crème glacée et de yaourts japonais.

Il existe trois fabriques Meiji au Japon. Mais ici, aucun produit ne contient du thé vert, parce que les habitants d’Okinawa n’aiment pas cela. Moi non plus !!!

Nous entrons dans une salle de conférence. On nous passe un film et la guide nous explique que nous ne pouvons pas visiter l’usine pour des raisons d'hygiène. Nous faisons donc la visite guidée au travers de caméras de surveillances haute-technologie. La fabrique de crème glacée ne fonctionne pas. Le responsable nous explique : nous sommes en hiver, les japonais ne consomment pas de glace en cette saison. C’est un peu décevant. J’aurai aimé voir cela de près...

Un petit pack de café au lait nous est gracieusement offert. 
undefined


Poupées Kokeshi
 
undefined

Les poupées Kokeshi, typiques d’Okinawa, sont fabriquées par des personnes handicapées.




Poteries
undefined

Je suis un peu déçue par la poterie, je n’y vois personne en train de travailler. Les shishi semblent fait dans des moules, j’en achète quand même quelques uns parce que je les trouve sympathiques. J’en prends aussi des "sans peinture" que je peindrai moi-même...


Fabrique de donuts, vous avez dit « do not » ?

undefined

Saataa andagii, nom donné aux beignets d'okinawa.

Là encore nous ne verrons pas la fabrication des produits mais une salle de travail vide parce qu’ils font les donuts très tôt le matin. Ce qui est assez surprenant ici c’est que je m’attendais à des donuts et que je me retrouve face à de l’apple pie parfumé à la cannelle, des gâteaux de riz fourrés à la pâte de haricots rouges, des pancakes au gingembre et des beignets sans trou qu’ils appellent donuts...

Celui-ci par exemple est en fait un pancake au tarot (d'où la couleur) cuit d’un seul côté (le côté cuit est à l'intérieur) et fourré à la pâte de riz légèrement sucrée. C’est collant, légèrement gluant, assez surprenant en fait.
 

Nous retournons au car, un peu déçus quand même, mais ayant appris plein de choses comme : savez-vous pourquoi les samouraïs se rasaient le haut du crâne ? Pour être clair voyant. Déjà, ça leur évitait d’avoir des cheveux dans les yeux, et l’on dit aussi que cela permettait à leur esprit de mieux circuler car, selon les croyances bouddhistes, il y a un point de chacra situé juste sur le haut du crâne...

Les femmes de samouraïs, quant à elles, se teignaient les sourcils et peignaient leurs dents du dessus en noir pour qu’on les distingue des autres femmes et qu’on leur montre du respect.

Repost 0
Published by Yanou - dans Okinawa
commenter cet article
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 19:54
Au menu ce midi : crevette burger ! 

undefined

En vente chez Mac Do.

 

 

A l'intérieur du musée, se trouve une pièce dans laquelle, directement placée après la porte, nous nous trouvons face à un mur que nous devons contourner. Tradition venant de la chine pour perturber les mauvais esprits et ainsi les empêcher d’entrer.

 

 

A l'étage, nous explorons une exposition de travaux d’enfants, des poteries, des dessins, des peintures, le tout dans une atmosphère traditionnelle.
undefined

La seule chose que je reprocherai au musée c’est de ne pas avoir fait de traduction en anglais de la plupart de leurs étiquettes présentant les objets...

 

Mes dessins dans ce musée

Repost 0
Published by Yanou - dans Okinawa
commenter cet article
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 11:15
Ce soir, c’est la soirée de Noël de l'armée américaine à Okinawa


La soirée commence de façon très sympathique par les présentations : Voici Valérie-Anne, de France, c’est une amie de la famille de longue date et une artiste qui étudie la culture japonaise...

Soirée allégée en alcool, après nous avoir présenté des carcasses de voitures détruites par un accident mettant en cause des personnes sous l’emprise de l’alcool au coin d’un carrefour, nous avons droit maintenant à 60 pour cent de glace dans un verre d’alcool. Joyeux Noël...

undefined Sur le panneau, le nom et le numéro de téléphone gratuit d'une organisation qui aide les personnes ivres à rentrer de soirées en les ramenant chez elles. 

 
Les gagnants d’un Quizz commencent le buffet, nous suivons, non loin derrière. Puis ce sont une course aux objets et un concours de danse. Récompense : 100 dollars.


Un tirage au sort permet au beau père de Natalie de gagner un souvenir d’Okinawa.

A la fin de la soirée tout le monde est récompensé par une pièce que l’on offre à chacun d’entre nous.
undefined
The coin (de l'anglais, la pièce)
undefinedNatalie m’explique qu’entre autre, chaque soldat doit l’avoir dans sa poche et, lorsqu’ils se retrouvent dans un bar, si l’un dit « do you have the coin ? » Le dernier à sortir sa pièce offre le coup à tout le monde...

Repost 0
Published by Yanou - dans Okinawa
commenter cet article
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 11:14
anti_bug_fBonjour à tous, 

undefined

Aujourd’hui nous avons prévu d’aller à la plage. Tout le monde y trouve son compte. Il y a des jeux près de la plage, de l’ombre pour les beaux parents, et pour moi, la mer et les rochers. Cela faisait si longtemps !!!

Je m'apprête à m’installer quand Natalie me montre un panneau : closed.

Noooooooooon ! La plage est fermée !! Pourquooooooooooooooooooooi !!!

J’ai tellement envie d’aller patauger dans l’eau que je me fiche du panneau, mais Natalie m'arrête. Il y a peut-être des gelly fishes, des méduses, ça pique comme des serpents et ça te tuerait !... Bon, ok...

Je me balade donc le long du rivage et je demande à un pêcheur la raison pour laquelle la plage est fermée, il me répond que c’est parce que nous sommes en hiver, l’eau est très froide et c’est, de ce fait, très dangereux de plonger. Je retourne donc vers la famille de Natalie en osant, cette fois, mettre les pieds dans l’eau...

Repost 0
Published by Yanou - dans Okinawa
commenter cet article