Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 13:07
Panorama-master.jpg
Aujourd’hui c’est un jour férié dédié aux personnes âgées.
Koichiro ne s’est pas levé trop tard, ce qui fait que nous partons ce matin pour le mont Takao. J’ai réussi a motiver Koichiro pour monter a pied plutôt que de prendre le funiculaire. Nous avons mis plus de deux heures à gravir cette montagne, s’arrêtant, tantôt pour admirer les sculptures bouddhistes, tantôt pour pique-niquer, tantôt tout simplement pour se reposer.
 
J’ai pris beaucoup de photos, j’avais emmené mon matériel de peinture, mais la foule omniprésente m’a découragée..
mont-takao-01.jpg
Dans un lieu saint comme celui-ci la quiétude serait de rigueur pour traduire les splendeurs que l’on peut observer.
mont-takao-02.jpg
 
Pour me motiver, je m’étais promis de m’offrir une bonne bière et ainsi me récompenser de cette longue marche. Mais arrivée en haut, sans aucune raison, je me suis dit que je n’en avais pas besoin. Sans doute ce lieu de pèlerinage aura eu sur moi un effet purifiant…

Nous mettrons encore deux bonnes heures à redescendre la montagne
 
Les japonais sont stupéfiants de diversité.On peut aussi bien voir des gens grimper avec des escarpins et des vêtements signés des plus grandes marques françaises que des gens habillés avec tout l’accoutrement du randonneur né. J’ai bien fait d’emmener avec moi ma mini serviette éponge, la chaleur et l’humidité sont telles que je suis obligée de m’essuyer le front toutes les minutes au moins. Et il est amusant de voir que là aussi, dans ces coins perdus de la nature, il y a des distributeurs de boissons.
 
 
 
Immortalité
Quand on se promène le long des sentiers du mont Takao, on voit beaucoup de plaques de pierres gravées.

Les noms des gens qui figurent sur ces plaques ont été immortalisés parce qu’ils ont fait don d’une grosse somme pour planter des cèdres et ainsi protéger la montagne. A un autre endroit que j’ai photographié à Kunitachi, mais pas ici, on peut aussi voir plein de petites planches en bois.
kunitachiok.jpg
Les gens qui ont leur nom sur ces planches ont aussi fait un don, mais pour une moins grande quantité de cèdres…
 
Masques anti-pollution ?
Au détour d’un chemin, je croise une vieille dame portant un petit masque comme ceux que certaines personnes portent au centre ville. Pourtant, dans ce lieu où mille cèdres nous entourent, est-il possible que l’on craigne la pollution ?
J’en parle avec Koichiro. En réalité, ce que je croyais être un masque anti-pollution n’en est pas un. Koichiro m’explique. Les gens portent ce genre de masque quand ils sont malades ou allergiques, soit pour ne pas transmettre leurs microbes, soit pour éviter que leur maladie n’empire.
Révélation du siècle ! Je m’étonnais aussi de ne pas avoir vu plus de personnes que ça porter des masques dans les rues… Du reste je suis étonnée que Tokyo ait cette réputation de ville tant polluée. Je croyais que la pollution empêchait les UV de passer, et je me suis pris un sacré coup de soleil lorsque je peignais au temple l’autre jour…
Hoshi me dit que Tokyo n'est pas une ville polluée parce qu'il n'y a pas d'usine aux alentours, presque tout a été délocalisé en Chine, de plus les véhicules sont récents et souvent contrôlés. Et ils utilisent des moteurs hybrides.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yanou - dans Tokyo
commenter cet article

commentaires

didier 14/01/2009 13:06

c'est superbe je suis fasciné comme j'aimerais aller la bas bisous didier

Yanou 15/01/2009 17:33


Pour ma part, j'aimerai bien y retourner... :-)