Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 11:31
Pizza in the sky :

Aujourd'hui je pars avec Sabina (une française habitant dans une base américaine à côté de la nôtre) et Tamara, la femme de Chris.
Tout d'abord nous allons manger dans une pizzeria japonaise que les américains appellent "Pizza in the sky". Vous comprendrez pourquoi :
undefined
Il est assez amusant de constater que les américains et européens veulent s'installer sur des tables basses pour faire comme les japonais et que les japonais, eux, veulent s'installer sur des tables hautes et mangent leur pizza avec des baguettes !
undefined
Je suis étonnée par le menu, il n'y a qu'un seul choix de pizza sur laquelle on peut demander à ne pas avoir certains ingrédients. On peut l'avoir en deux formats. Et je constate sur une des tables voisines que des japonais se partagent une seule petite pizza pour eux deux. Alors que j'en prendrai une pour moi toute seule. Force m'est de constater que je me serais bien contentée d'une demie.

Là encore je m'en sortirai pour environ 1000 yens (6 euros) pour une pizza avec de la salade et une bière. Qu'on ne me dise pas que le Japon est cher !!! Mais, alors que je dis cela à Sabina et Tamara, elles me disent que si, le Japon est cher comparé aux USA !!! Où l'on peut avoir beaucoup à manger pour presque rien. Sabina me dit qu'en effet en France les restaurants sont très chers. Il est vrai qu'en France on mange sans doute moins souvent au restaurant ou au fast-food qu'aux USA ou au Japon, ce qui expliquerait la différence de prix...

Antiquaire :
undefined
Après ce copieux repas, Sabina nous emmène jusqu'à un antiquaire au nord de l'île.
Le lieu est magnifique. Sabina m'explique que l'antiquaire fait venir ces objets de la "mainland" l'île principale du Japon. J'y trouve tout un tas de choses pas chères, je prends un vieux kimono, des figurines taillées dans du bois, des chaussettes japonaises qui n'ont apparemment jamais servi (vous savez, ces chaussettes dont ils se servent pendant les festivals, celles que portent les ninjas et qui permettent d'avoir des sandales, sok ou zori, qui ressemblent à des tongs). Je prends aussi un vieil éventail blanc sur lequel je pourrai peindre. Je discute de la France avec la vendeuse dans un japonais que je sais bancal, mais elle semble tellement contente qu'elle me fait le tout pour seulement 1000 yens ! Vive la France !
undefined
Chez l'antiquaire, encore un shisa!
Sabina quant à elle a acheté pour son fils un vieux et magnifique sabre en bois peint.

Fabricant de shisa :
undefined
Nous retournons à la voiture et Sabina me montre un fabricant de shisa. Je le vois en train de fabriquer une structure en bois :
undefined
Il m'explique que cette structure sera à l'intérieur du shisa pour lui en donner la forme principale. Il utilise principalement des morceaux de terre déjà cuite et cette pâte durcissant à l'air que j'avais déjà vue au monde d'Okinawa. A ces ingrédients, il ajoute parfois des coquillages et tout un tas d'objets insolites et divers.

Bell wood :

Nous partons aussi visiter un fabriquant d'objets en bois.
Nous pouvons regarder de loin l'atelier :
undefined
Et de plus près les objets destinés à la vente. Ce sont des tables imposantes, des animaux marins à accrocher au mur, des horloges etc.
undefinedAprès cette journée bien remplie, il est temps pour nous de rentrer, sous la pluie...

Partager cet article

Repost 0
Published by Yanou - dans Okinawa
commenter cet article

commentaires