Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 21:33

Cet après midi je décide d'aller au Nord de Yokohama à vélo pour aller visiter un musée.
Je pars donc sur les coups de 14h.
Mais je ne me rendais pas compte que circuler vers le nord de Yokohama pouvait être aussi compliqué. Entre les côtes, les descentes, les rivières, et certains carrefours, le chemin est tordu et fatiguant.
Les routes ne sont absolument pas faites pour les vélos, et je m'en aperçois en arrivant à un carrefour où il n'y a pas de passage piétons, mais un passage surélevé où aucun accès, ascenseur ou rampe n'est prévu pour les vélos. Il me faudra donc porter mon vélo pour accéder au passage surélevé plutôt que de faire un détour de peut-être 500 mètres. Beaucoup de ponts sont aussi faits comme ça, avec des marches pour les piétons. J'ai bien essayé une fois ou deux de rouler sur la route comme les voitures, mais la circulation me semble dangereuse et certains me klaxonnent dessus pour que je retourne sur le trottoir où les gens s'écartent, parfois même en s'excusant, pour me laisser passer.

Sur la route je croise une maison qui m'interpelle et je la prends en photo :
undefined
Puis, c'est un temple qui me fait m'arrêter et me balader un peu, le Ryo-ryu-ji otera avec un adorable petit bouddha qui me donne envie de le dessiner.

Un cimetière que je ne manque pas de photographier :
undefined
Et ce Gyoyanokane (cloche du temple) :
undefined
un sculpteur présente des statues dont les quatre dernières me font étrangement penser aux Dieux du dessin animé Pompoko :
undefined
Il est déjà 16h, je ne suis qu'à quelques kilomètres à vol d'oiseau du musée, mais un monsieur m'indique le chemin en me montrant que le musée est derrière la très haute montagne là. Il me conseille de faire le tour plutôt que de la gravir. Conseil que je suis.
Après bien des péripéties pour gravir des côtes et trouver mon chemin, j'arrive à moins d'un kilomètre du musée, mais il est bientôt 17h et je vois au bout de la rue une descente pas croyable. Je demande à deux dames qui passent si c'est bien là le chemin pour aller au musée, l'une me répond que oui, mais que je ferai mieux de prendre le train pour y aller, parce qu'elle a monté une fois la côte qu'il y a après la descente et s'en est difficilement remise. Elle précise : Taihen deshita ! = C'était terrible !
Le mot raisonne dans ma tête. Le musée ferme dans à peu près une heure et je suis déjà KO. Même si j'arrive jusqu'au musée, aurais-je la force de pouvoir dessiner et de rentrer ensuite?
Je n'insiste pas et je rebrousse le chemin en roulant tranquillement pendant que la nuit tombe et malgré tout satisfaite de mes découvertes. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yanou - dans Yokohama
commenter cet article

commentaires